Les personniers

LES PERSONNIERS

"L'origine des communautés agricoles était liée aux problèmes de la terre, de la protection contre le seigneur, de la résistance aux difficultés de l'époque (guerre, intempéries, etc..). Dans la montagne bourbonnaise, ces communautés constituées de "personniers" ou "parsonniers" substistent jusqu'au XVIIe siècle. Elles peuvent compter plus d'une dizaine de ménages ! On y trouve : le maître, chef de la communauté - la maîtresse (qui n'est pas la femme du maître) - les personniers - les domestiques et valets.
La maison avait souvent une salle commune avec sa grande table. Les logements des personniers étaient souvent indépendants. Les mariages posaient problème puisque les biens étaient indivis et communs et donnaient lieu à de savantes négociations. L'évolution des moeurs, le problème des mariages et des successions, de la législation sur l'indivision auront raison partout de ces communautés qui vont finir de disparaître au XIXe siècle.
Pour en savoir plus : la brochure "Les personniers" publiée par Ceux du Roannais. Le site de Jean-Paul Blettery sur Saint-Rirand (http://perso.orange.fr/blettery.jean-paul). Le roman de Jean Anglade : "les bons dieux".