Garrivier : notes de familles

LES GARRIVIER 

Françoise Garrivier a épousé Pierre Durand le 25 mai 1871 à Saint-Just-en-Chevalet. Cette même semaine, à Paris, la Commune venait de s'achever dans la répression et le sang. Françoise est décédée à Chérier, le 17 mars 1900, chez sa fille, Marie Durand, mariée à Benoît Vallas.
Avant de s'installer à Saint-Just-en-Chevalet, au village Epinat (aujourd'hui sur la commune de la Tuillère), la famille Garriver est une famille qui vient de passer trois générations à Laprugne dans l'Allier. Auparavant, elle résidait dans la commune voisine de Saint-Clément, remontant ainsi le Val de Besbre. C'est une famille modeste : cultivateur, journalier, sabotier, aux hameaux Joanon et Poncet à Laprugne.
A Saint-Clément, les Garrivier ont vécu comme métayers au domaine de Compagnat.
Mais en fait, l'origine de la famille Garrivier est différente car l'ancêtre Antoine Garrivier est venu s'établir à Saint-Clément vers 1690, en venant de la Loire et de la commune de Saint-Rirand.
A Saint-Rirand, les Garrivier étaient établis dans un hameau d'où est tiré leur nom : le hameau de Garrivier. De nombreux actes notariés montrent qu'une partie des Garrivier s'est alliée et a participé aux communautés villageoises de la région : les "personniers" ou "parsonniers", notamment avec le hameau voisin (le village Capitan).