Ascendances des Durand en Haut-Forez

les Debout arrow Evenements locaux arrow 1614 : visite pastorale à Ailleux
ma genealogie
Advertisement
Accueil Nouvelles Liens Contactez nous

Ancêtres Durand
les Debout
les Durand
les Garrivier
les Dauvergne
Les Belin
Les Chazelle
Ancêtres Seive
Les Seive
Les Millet
Ancêtres Viard
Les Viard
Nos villages
Haut-Forez
Roannais
Indre-infos
Loire-infos
Des actes
Testaments
Contrats de mariage
Evenements locaux
Divers
Mon blog Genealibre
Découverte de GenJ
Une FAQ pour GenJ
Ma page GenJ
Comment faire pour.. ?
Logiciels : Etes-vous "libres" ?
Des ressources régionales




 
Bienvenue sur le site personnel d'Anne-Marie Maurin et Daniel Durand.

Ce site présente les ascendances des Durand dans le Forez, autour du village de Daumois, commune d'Ailleux puis sur la commune de Crémeaux.

Il présente aussi les autres ascendances de Daniel Durand : les familles Seive dans le Roannais autour de Notre-Dame de Boisset, les familles Viard dans le sud de l'Indre : Cuzion et alentours, ainsi qu'à Selles-sur-Cher (41) et les familes Brulé toujours dans l'Indre dans la r gion de la Brenne. Vous pouvez aussi consulter des notices et textes sur nos ancâtres sur ce site Les notes biographiques de la généalogie d'Anne-Marie et Daniel Durand .

 
1614 : visite pastorale à Ailleux Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Visite pastorale de l'Archevêque de Lyon à la paroisse d'Ailleux en juin 1614

(source : Cahiers de la Diana- Montbrison)

la croix devant l'église"Dudict jour à AILLEU

Dudict St-Martin-la-Sauveté, nous sommes allés visiter l'église parrochialle St-Pierre d'Ailleu, près laquelle avons trouvé messire Georges Naudin, prestre, curé dudidt Ailleu et de l'église Nostre-§Dame de Cezay, son annexe, qui a commencé à chanter l'hymne du St-Esprit, faisant porter la croix que nous avons baisé à l'entrée de la dictge église et prins de l'eau béneiste. Puys nous avons faict noz prières devant le grand autel à genoux et veu et visité le St-Sacrement de l'autel estant dans un ciboire d'argent, tenu dans un tabernacle de boys pein et fermant à clef, eslevé sur le milieu du tableau du grand autel.

Nous l'avons adoré et encensé, faisant chanter les derniers versetz de Pange lingua gloriosi et après l'oraison, baillé la bénédiction au peuple, lequel, en outre, nous avons confirmé en bon nombre, y ayant audict ailleu deux centz cinquante communiantz et deux centz quarante à Sezyn.Le chapitre de st-Jean présente ladicte cure, comme on nous a dict et néant-moins quelques autres ont dict que non. La damoiselle Jane du Verney, dame de Coutelas, prend tous les ddiesmes audict Ailleu et à Cezay. le sieur de St-Marcel, le chapitre de Fourvière de Lyon et le chapitre de Montbrison prennent les diesmes.

Baillant ladicte dame de Coutelas, audict curé quarante livres ; le sieur de St-Marcel cinq seytiers de bled seigle et le chapitre deM ontbrison vingt quatre bichetz bled seigle. Et a encore ledict curé trois terres contenant douze quartonnées, une vigne d'une journée et demy et une maison audict Ailleu avec son jardin. Il n'a aucune maison audict Sezin et y tient pour vicaire messire Jean Prancimange, prestre, qui a esté curé cy devant desdictes églises et baille ledict curé audict Prancimange, son vicaire, tout le baisemain dudict Sezin et ce qu'on baille pour dire la passion.

Du costé de bise est une chapelle soubs le vocable St-Jean, en laquelle est fondée une messe par moys. Messire Pierre Laurent, prestre de St-Martin la Sauveté en est prébendier, y faisant le service. Le revenu d'icelle consiste en une rente noble portant lodz et vendz, vallant annuellement quarante ou cinquante livres sans les lodz qui peuvent advenir.

De l'autre costé de vent est une autre chapelle de St-Bernard, sans fondation, revenu ny service.Lesdites deux chapelles et toute la dicte église sont en bon estat, bien ornées et proprement entretenues. Anthoine Mathé est luminier. Le revenu de la luminaire n'est qu'aux offrandes et oblations. Les fondz baptismaux ferment à clef. Le cimetière est clos. Après avoir confirmé nous avons prié pour les trespassez.

Le curé est fort ignorant et ne scait lire mesmes le canon de la messe, et n'entend point le latin. Il a exhibé ses provisions. Et luy avons ordonné de rapporter dans trois jours ses lettres d'ordres : comme aussy audict Prancimange, son vicaire.

 
< Précédent   Suivant >
           
© 2017 ma genealogie
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.