Ascendances des Durand en Haut-Forez

les Debout arrow Evenements locaux arrow 1640 : Une annee pluvieuse
ma genealogie
Advertisement
Accueil Nouvelles Liens Contactez nous

Ancêtres Durand
les Debout
les Durand
les Garrivier
les Dauvergne
Les Belin
Les Chazelle
Ancêtres Seive
Les Seive
Les Millet
Ancêtres Viard
Les Viard
Nos villages
Haut-Forez
Roannais
Indre-infos
Loire-infos
Des actes
Testaments
Contrats de mariage
Evenements locaux
Divers
Mon blog Genealibre
Découverte de GenJ
Une FAQ pour GenJ
Ma page GenJ
Comment faire pour.. ?
Logiciels : Etes-vous "libres" ?
Des ressources régionales




 
Bienvenue sur le site personnel d'Anne-Marie Maurin et Daniel Durand.

Ce site présente les ascendances des Durand dans le Forez, autour du village de Daumois, commune d'Ailleux puis sur la commune de Crémeaux.

Il présente aussi les autres ascendances de Daniel Durand : les familles Seive dans le Roannais autour de Notre-Dame de Boisset, les familles Viard dans le sud de l'Indre : Cuzion et alentours, ainsi qu'à Selles-sur-Cher (41) et les familes Brulé toujours dans l'Indre dans la r gion de la Brenne. Vous pouvez aussi consulter des notices et textes sur nos ancâtres sur ce site Les notes biographiques de la généalogie d'Anne-Marie et Daniel Durand .

 
1640 : Une annee pluvieuse Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

1640 : Une année pluvieuse à Saint-Marcel d'Urfé

Une annee pluvieuse

L'Année 1640 fust tellement

pluvieuse, quon ne peult semer

quy fult Cause que Lannée

Suivante 1641 La recolte fust

Si petite quil ne se recuillit

que pour Semer, Les dixmes

de La Cure vallurent

Scavoir Celluy d'hors Les bois

Cinq Sextiers et demy, et deux

Carton froment, Cinq d'orge et

cinquante Cinq avoyne, Celluy

de la Ville, vingt Sept carton

et deux Seigle, Vingt ras

avoyne, Celluy de la [croix?] dupertuis

Vallut dixhuict cartons

charges payees

Source : note du curé - registres paroissiaux Saint-Marcel d'Urfé - AD42

Notes : Pour le froment seigle et orge, le septier (ou sextier) valait 16 cartons, équivalent aujourd’hui à 28 décalitres 8496 (288 l),
Le bichet, boisseau, carton ou métier étaient la même chose ; ils pesaient à Montbrison 33 livres sept onces, faisant aujourd’hui 16 kilogrammes 36796 (16,3 l).
Pour l'avoine les mesures comptaient double soit 576 litres pour le sextier et 32,7 litres pour le carton. Un carton d'avoine valait deux ras.

Notes tirées du "Premier essai statistique sur la commune de Saint-Bonnet-le-Courreaux" - Jean Mervillon
La Diana - Cahiers d'histoire (http://forezhistoire.free.fr/mervillon.html)

cliquez ici pour télécharger l'image

 
< Précédent
           
© 2017 ma genealogie
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.